Sans salaires depuis six mois, les employés du Groupe Médias Temps en grève !

 Sans salaires depuis six mois, les employés du Groupe Médias Temps en grève !
Par Agence | 22 Septembre 2019 | 17:12

La situation va de mal en pis au sein du groupe Médias Temps Nouveau de Ali Haddad qui croupit en prison depuis avril dernier.

Les quelques 400  employés dont plus d’une centaine de journalistes n’ont pas perçu leurs salaires depuis cinq longs mois.

En désespoir de cause, ils ont décidé d’observer une grève ouverte à parti d’aujourd’hui dimanche.

Du coup, les deux journaux, Le Temps d’Algérie et Waqt El Jazair, ne paraîtrons pas demain et après demain. De même que la chaine Dzair créée d’une fusion entre Dzair TV et Dzair news pour réduire les coûts, s’est mise aujourd’hui  à diffuser de vieux programmes puisés des archives en signe de protestation.

Dans un communiqué reçu à notre rédaction, les employés de ce groupe médiatique à l’abandon  regrettent de ne pouvoir assurer leur travail et se disent déterminés à ne pas reprendre tant que les six mois de salaires ne sont pas virés par l’administration.

La chaîne de télévision a ainsi annulé tous ses rendez vous de l’information en attendant les résultats d’une réunion d’urgence qu’une délégation des travailleurs devrait avoir avec l’administrateur du groupe mandaté par le gouvernement.   

Par ailleurs le collectif des employés du groupe Médias Temps Nouveau informe l’opinion publique qu’il va organiser  dans les «prochaines heures» des sit-in devant les ministères de la communication et de la justice.

Les personnels de ce groupe médiatique qui subissent les dommages collatéraux de l’emprisonnement de son ancien patron, Ali Haddad, mais surtout d’une gestion calamiteuse de ses anciens responsables, devient intenable.

Cinq mois sans que le moindre dinar ne soit versé dans les comptes des employés malgré les nombreuses promesses du premier ministre de ne pas laisser tomber ces entreprises appartenant à des hommes d’affaires aujourd’hui incarcérés.  

Dernièrement l’administrateur chargé par le gouvernement de la gestion du groupe a été désagréablement surpris de découvrir que les comptes du groupe étaient vides !

Abreuvés de promesses que la situation allait s’arranger, les travailleurs de Médias Temps Nouveaux se rendent compte qu’ils sont les seuls dindons de la farce et que le bout du tunnel est encore loin.

C’est pourquoi, ils ont décidé de passer à l’action dans l’espoir de se faire entendre par les autorités après avoir mangé le calice jusqu’à la lie, six mois durant.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'