Agression des personnels soignants dans les hôpitaux :la main de fer du ministre de la Justice

Agression des personnels soignants dans les hôpitaux :la main de fer du ministre de la Justice
Par Abbès Zineb | 14 Juillet 2020 | 17:22

Le cas dramatique du directeur de l’hôpital de Bouira, qui s’est jeté mardi  du troisième étage de l'établissement  pour échapper à un lynchage en règle de la part des membres d’une famille venue récupérer la dépouille d’un mort avant les examens préalables  pour savoir s’il est mort de mort naturelle ou de la Covid-19 a jeté le trouble profond  dans l’opinion.

C’est assurément ce drame impensable, qui a poussé le ministre de la Justice à faire montre d’une grande réactivité  instantanée en adressant le jour même (mardi) une instruction à l’ensemble des procureurs de la République, leur ordonnant de « faire preuve d’une rigueur intransigeante qu’exige les circonstances sanitaires actuelles que traverse notre pays, face au phénomène des agressions dont sont victimes les personnels de santé et les responsables des structures hospitalières »

Le Garde des sceaux exige la mise en branle de procédures exceptionnelles, avec arrestation et comparution immédiate des auteurs des agressions, demandant aussi  au procureur de requérir des peines sévères et de faire éventuellement appel, si le jugement rendu,  ne répond pas au besoin d’exemplarité.

Pour rappel, le directeur de l’hôpital de Bouira, Djamel Boutmeur, a échappé miraculeusement à la mort, mais souffre de plusieurs fractures au niveau des membres inférieurs, selon un communiqué de la Direction de la Santé de   Bouira.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'