Covid-19 : le wali d’Alger annonce la mobilisation des hôtels pour faire face à l’afflux des contaminés

  Covid-19 : le wali d’Alger annonce la mobilisation des hôtels pour faire face à l’afflux  des contaminés
Par Nabil Semyane | 11 Juillet 2020 | 11:52

Le wali d’Alger, Youcef  Chorfa a animé samedi un point de presse  pour revenir sur les mesures qu’il a prises, en application des recommandations arrêtées jeudi lors de la réunion présidée par le chef de l’Etat avec le Comité scientifique.

Face à la situation de rupture de la plupart des hôpitaux de la capitale, le Wali a annoncé la mobilisation de nombreux hôtels, soit une offre de 1000 lits, pour faire face à un éventuel  afflux de nouveaux cas positifs à la Covid -19, au moment où  le dernier comptage dans la capitale  (vendredi 10 juillet) fait état de 1830 cas, 131 morts et 261 guéris depuis le début de la pandémie.

Le wali d’Alger est revenu aussi sur l’interdiction de la circulation en fin ne semaine prochaine  pour préciser qu’elle prendra effet à partir de  jeudi 20 heures jusqu’au dimanche à cinq heures du matin, précisant toutefois  que l’interdiction ne concerne pas l’activité commerciale ainsi que le transport des  marchandises entre wilayas.

L’interdiction porte également sur la vente des moutons qui ne sera pas tolérée au niveau des cités, sous peine de saisie du cheptel, mais le wali a précisé que des autorisation avaient été déjà octroyées pour la création de points de ventes.

Pour rappel, certaines communes relevant de la wilaya d’Alger comme Birtouta et Rouiba ont décidé carrément d’interdire la vente du mouton sur leurs territoire respectifs.

Parlant des sanction prises à l'encontre les contrevenants aux mesures anti-Coivid-19, Mohamed Chorfa a révélé que pas moins de 3.000 contraventions sont ainsi constatées contre des personnes non respectueuses des mesures barrières, 7.000 voitures mises en fourrière et 500 commerces fermés dont 15 grands centre commerciaux.

S’agissant d’un éventuel confinement de quartiers  d’Alger où serait constaté un taux de contamination élevé, le wali reconnait la difficulté de la meure du fait explique t-il de «la spécifié urbaine et topographique » de la capitale.

Voir tous les articles de la catégorie 'Santé'