Abderrahmane Benbouzid l’assure: pas de confinement à l’échelle nationale ; les services Covid-19 loin de la saturation

 Abderrahmane Benbouzid l’assure: pas de confinement à l’échelle nationale ; les services Covid-19 loin de la saturation
Par Moumène Belakram | 12 Juillet 2020 | 09:59

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) Abderrahmane Benbouzid était de passage, dimanche, sur les ondes de la Radio nationale.

L’occasion pour lui  de s’inscrire en faux des allégations autour de la saturation des services Covid-19 en milieux hospitaliers, avançant pour sa part que les hôpitaux n’utilisaient que «quelques dizaines de lits sur une capacité globale estimée à des centaines de places» a-t-il précisé, appelant dans la foulée les responsables à hausser les capacités d’accueil de leurs structures.

L’Invité de la Rédaction de la chaine3 a par la suite évacué toute idée d’un confinement à l’échelle nationale, mettant en avant que nombre de wilayas ne déploraient pas de contaminations, rappelant que la décision du confinement appartenait au Gouvernement, à la lumière des chiffres et statistiques qu’élabore son département sur la situation épidémiologique.

Sur ce plan, le ministre s’est voulu insistant sur la véracité et la transparence des chiffres portés à la connaissance du public quotidiennement, soulignant que «Je dis toute la vérité aux algériens et le Comité de suivi leur porte en toute franchise la réalité de la situation de l’épidémie», a-t-il asséné.

Cette sortie du responsable le plus en vue du gouvernement, à l’heure actuelle, donne à lire qu’elle traduit  l’instruction récente du Président de la République faite en Conseil des ministres, allant dans le sens d’une  consolidation de la communication   officielle, jusque-là stéréotypée, dans la gestion de la crise du Coronavirus.

Elle semble venir en appoint de la mise au point très ‘’hard’’ du ministre de la communication et Porte- parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, qui avait taclé durement, hier samedi, le Quotidien Liberté, coupable à ses yeux d’avoir versé dans «l’alarmisme et la désinformation» à propos de la situation sanitaire. Du coup pour coup, désormais ?

Voir tous les articles de la catégorie 'Santé'