Nike, Puma et Reebok ont déposé plainte contre un importateur algérien

Nike, Puma et Reebok ont déposé plainte contre un importateur algérien
Par Abbès Zineb | 01 Aout 2011 | 19:05

Nike, Puma et Reebok, ont déposé plainte contre un importateur algérien coupable d'avoir importé trois conteneurs d'articles sportifs contrefaits, en provenance de Chine. Cette marchandise, composée de 33.000 paires de chaussures, a d'ailleurs été saisie par les services des Douanes algériennes au port sec de Baraki à Alger, selon ces mêmes services.

le contrôle de la marchandise, effectué le 24 juillet dernier, a révélé après examen des échantillons par les propriétaires de marques (Nike, Puma, Reebok), qu'il s'agissait effectivement de chaussures imitées.

La valeur minorée de ces chaussures de marque, déclarée à seulement 0,90 dollar la paire par l'importateur, a constitué un indice de plus , alors que selon la même source, leur prix réel oscille entre 60 et 80 dollars l'unité. Suite à ce contrôle, les trois propriétaires des marques Nike, Puma et Reebok, ont déposé plainte contre l'importateur, dont le registre de commerce est domicilié à Bir El Ater (Tébessa), pour délit de droit commun.

Les services des douanes ont à leur tour engagé un contentieux contre cet importateur pour minoration de valeur à l'importation. Selon les services des Douanes, des centaines de cartons d'articles sportifs contrefaits sont saisis quotidiennement. En Algérie, plus de 80 % des articles contrefaits saisis par les services des Douanes sont des articles de sport. Rien qu'en 2010 (année de participation de l'Algérie à la coupe du monde), les mêmes services ont débusqué plus de 329.190 articles de sport entre vêtements et chaussures imités, selon les chiffres fournis récemment par la Direction générale des Douanes.

Mots-clés :
Catégories : Société Economie

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'