Les enfants d’immigrés seraient le mal de l’école française:Pas très classe la rectrice d’Orléans-Tours !

Les enfants d’immigrés seraient le mal de l’école française:Pas très classe la rectrice d’Orléans-Tours !
Par Agence | 22 Juin 2011 | 20:46

Le long feuilleton des déclarations racistes et xénophobes en France vient de connaître un autre épisode. Cette fois l’ignominie sort de la bouche d’une «éducatrice», en la personne de la rectrice de l’académie d’Orléans Tours, Marie Reynier (photo ci-contre). Cette Dame qui collectionne les échecs dans ses établissements vient de se distinguer par des propos pour le moins racistes envers les enfants issus de l’immigration. «Si on enlève des statistiques les enfants issus de l’immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens», a-t-elle- jugé dans une interview parue samedi au journal Nouvelle République.

Cette «pédagogue» en mal d’inspiration explique ainsi les mauvais résultats de son académie par la présence d’enfants «issus de l’immigration». Des propos qui portent à polémique. «Si on enlève des statistiques les enfants issus de l’immigration, nos résultats ne sont pas si mauvais ni si différents de ceux des pays européens», estime-t-elle, répondant à la question du journaliste qui lui demandait si le problème ne venait pas par exemple des classes «surchargées». Marie Reynier, nouvellement nommée, évoquait le niveau des élèves de la région Centre, «quatre points inférieurs à la moyenne nationale» selon elle. «Nous avons beaucoup d’enfants de l’immigration et devons reconnaître notre difficulté à les intégrer.

Commençons par combattre l’illettrisme de leurs parents», justifie Marie Reynier, reconnaissant que parmi ces jeunes, «il y a évidemment de grands talents cachés et qu’on loupe». Il n’en fallait pas plus pour ces propos scandaleux suscitent la désapprobation en France. «Je suis atterré et scandalisé par les propos plus que limites à tendance xénophobe tenus par le recteur d’académie», tonne un élu Europe Ecologie-Les Verts, du conseil régional du Centre, Jean Delavergne. Sur France Info, c’est le député PS d’Indre-et-Loire Jean-Patrick Gille qui dénonce «des propos en droite ligne (avec ceux) de M. Guéant, ministre de l’Intérieur, faisant l’amalgame entre immigration et échec scolaire».

Une xénophobie bien française

En effet, l’actuel ministre de l’intérieur de Sarkozy, Claude Guéant censé donner l’exemple à ses compatriotes a fait en mai dernier des commentaires orduriers sur les enfants de l’immigration qu’il a qualifié presque «d’idiots» : «Non seulement ils sortent leurs tapis en pleine rue et se mettent à prier, mais en plus leurs enfants sont nuls en classe et font baisser le niveau de l'école française». C'est en substance le message qu’avait délivré le ministre de l'Intérieur Claude Guéant sur les ondes d’Europe 1. Poussant la stigmatisation à ses limites, Claude Guéant avait laissé entendre que les immigrés profiteraient de la France mais en refuseraient les valeurs. «Contrairement à ce qu'on dit, l'intégration ne va pas si bien que ça, les deux tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés». C’est à peu de chose de détails près, la même haine exprimée par la rectrice de l’académie d’Orléans-Tours. Les dérives contre les immigrés en France dépassent décidément les limites du front national qui, lui au moins, assume politiquement son idéologie.

Mots-clés :
Catégories : Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'