Le wali de Tizi-Ouzou juge "illégale" l'augmentation des prix des billets de transport

Le wali de Tizi-Ouzou juge "illégale" l'augmentation des prix des billets de transport
Par Mourad Arbani | 15 Aout 2011 | 15:59

 La wilaya de Tizi Ouzou a enfin réagi à l'augmentation, depuis le 11 août, des prix des billets de transport décidée unilatéralement par les transporteurs privés après leur grève, longue et inutile, puisqu'ils n'ont pu obtenir gain de cause. Aujourd'hui, ils veulent que les voyageurs leur paient les pertes qu'ils ont subi des suites de leur débrayage.

La hausse des prix "en totale infraction aux dispositions légales régissant ce domaine", indique dimanche la cellule de communication de la wilaya dans un communiqué. Soulignant que la loi N° 02/11 du 24 décembre 2002, "stipule que la régulation et la fixation des tarifs des transports est du ressort exclusif du ministère des Transports", la cellule de communication considère, de ce fait, "illégale" l’augmentation pratiquée par les transporteurs à l’issue de leur grève de 48 jours.

Il est précisé dans ce même document que le décret exécutif N° 96/39 du 15 janvier 1996 portant tarification des transports de voyageurs par route, mis en exergue par les transporteurs pour justifier leur démarche "est caduc", car ayant été "abrogé par l’ordonnance N° 03/03 du 19 juillet 2003 relative à la concurrence".

Le directeur de wilaya des transports, M. Rezig Kamel, a interpellé les transporteurs leur demandant de "revenir aux anciens tarifs", en leur signifiant que "cette démarche unilatérale et spécifique à la wilaya de Tizi-Ouzou risque de créer un désordre". Pour ce même responsable, "toute augmentation tarifaire doit se faire dans un cadre global et organisé et le dossier est à l’étude au niveau du ministère de tutelle".

 

Mots-clés :
Catégories : Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'