Réunion du Conseil des ministres : Communiqué (Texte intégral) (Vidéo)

Réunion du Conseil des ministres : Communiqué (Texte intégral) (Vidéo)
La Rédaction | 28 Février 2021 | 21:49

Le Conseil des ministres a tenu, dimanche, sa réunion périodique, sous la présidence du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, indique un communiqué de la Présidence de la République, dont voici le texte intégral:

"Le Conseil des ministres a tenu, dimanche 28 février 2021, sa réunion périodique, sous la présidence du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale".

L'ordre du jour de la réunion a porté, outre l'exposé du Premier ministre sur l'activité gouvernementale, sur l'examen de plusieurs exposés sectoriels, dont le premier a été celui présenté par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales sur le fonctionnement de la Commission d'aide à la définition des sites, la promotion de l'investissement et la régulation du foncier, en sus d'un état des lieux sur le foncier industriel.

Le Conseil des ministres a suivi, après, les exposés du ministre du Commerce sur l'approvisionnement du marché et le phénomène d'instabilité des prix, du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière sur la situation sanitaire et le programme de vaccination anti-COVID-19 puis du ministre de l'Industrie pharmaceutique sur la production du vaccin localement.

En fin le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques a présenté un exposé sur le recensement des mesures de simplification des dispositifs liées aux activités économiques soumises à autorisation.

Prenant la parole, le Président de la République a commencé par souhaiter la bienvenue aux nouveaux ministres ainsi que la réussite dans leurs nouvelles fonctions exhortant les ministres reconduits, dans leurs postes, à davantage d'efficacité, car étant au service du peuple et non le contraire.

Ainsi, le Président Tebboune a ordonné la mise en place d'un mécanisme de contrôle de la mise en œuvre sur le terrain des décisions du Gouvernement dans tous les domaines en concrétisation des solutions aux préoccupations des citoyens.

Il a mis l'accent, par ailleurs, sur l'impératif de faire le distinguo entre l'extension urbanistique des villes et les zones d'ombre dans les régions pauvres et les villages.

A l'issue de l'endossement des exposés, le Président de la République a donné les orientations suivantes :

Premièrement : Promotion de l'investissement et régulation du foncier industriel: Le Président Tebboune a ordonné:

- La récupération de toutes les assiettes industrielles, des milliers, attribuées mais non exploitées à ce jour.

- L'association des représentants des investisseurs et du patronat dans l'accompagnement et la promotion de l'investissement, en tant que partenaires dans le développement et acteur principal pour la relance de l'économie nationale.

- L'assainissement des accumulations négatives caractérisant, par le passé, la politique du ministère de l'Industrie, en adéquation avec les textes juridiques et la nouvelle orientation de la politique industrielle.

- Le placement des zones d'activités sous la tutelle et à disposition des présidents des Assemblées populaires communales (APC) pour définir les besoins de chaque région en termes d'activités et l'ouverture de la voie devant les start-up.

Deuxièmement : Commerce:Le Président de la République a chargé le ministre du Commerce de :

- La recherche d'une solution immédiate pour engager le transfert de propriété de l'usine de Jijel de production de l'huile de table suite aux jugements définitifs rendus contre les anciens propriétaires, et à accélérer sa remise en production.

- L'activation effective des dispositions de la loi sur la Concurrence interdisant le monopole et la pénurie.

- La révision des mécanismes de subvention du fourrage et aliments de batails en vue de l'orientation rationnelle vers la consolidation de la production nationale et la réduction de la facture des importations, de manière à garantir la stabilité des prix des viandes sur le marché national. Il a insisté, dans ce sens, sur la lutte contre la spéculation.

- L'association des éleveurs dans l'augmentation de la production de viandes et la réduction de la facture de l'importation avec engagement de l'Etat à la subvention du fourrage et à leur encouragement.

Troisièmement: Santé Le Président de la République a ordonné:

- Le maintien des mesures préventives prises, en particulier la fermeture des frontières et de l'espace aérien au vu de la conjoncture sanitaire mondiale marquée par la propagation de variants du nouveau Coronavirus.

- L'élargissement et le renforcement des enquêtes épidémiologiques, notamment en ce qui concerne les cas de contamination par le variant (britannique) dans le but d'une plus grande prévention.

- La poursuite du programme de vaccination anti-Covid 19 en tenant compte des recommandations des experts et  spécialistes en matière de choix de vaccins et de leur efficacité contre les variants du nouveau Coronavirus et en optimisant l'utilisation des quantités disponibles.

Quatrièmement: Industrie pharmaceutique: Le Président de la République a ordonné : - La poursuite des contacts avec le partenaire russe pour faire aboutir le projet de production du vaccin Spoutnik V en Algérie, dans les plus brefs délais. - L'accélération des procédures de soutien à l'investissement dans l'industrie pharmaceutique afin de réaliser les objectifs tracés de réduire les importations pharmaceutiques d'au moins 400 millions USD d'ici fin 2021, et de s'orienter vers l'exportation.

Cinquièmement: Pêche et produits halieutiques: Le Président de la République a insisté sur :

- La lutte contre la bureaucratie, en tant que fatalité, à travers un travail de terrain pour éliminer les obstacles entravant l'investissement dans divers domaines, libérer les initiatives et regagner la confiance en les dispositifs de l'Etat, chargés de l'accompagnement des porteurs de projets.

- La mise en place de parcs maritime en vue d'augmenter les produits halieutiques avec précision et explications des cause réelles de la flambée des prix.

- La création de projets juvéniles créateurs d'emploi, l'encouragement des expériences réussies et la réhabilitation de la pêche en la rendant accessible à tout un chacun, contrairement à la situation actuelle.

Sixièmement: Tourisme M. le Président a instruit :

- L'association, en tant qu'acteurs réels, des syndicats de patronat en vu de l'allègement des procédures relatives à l'investissement, voire leur consultation même dans la distribution du foncier.

- La libération de l'initiative pour encourager l'investissement dans le secteur et ne pas les hypothéquer en mettant les investisseurs à la merci de l'Administration et des présidents des APC, surtout quand il s'agit d'investissements privés avec autofinancement et foncier particulier.

-La préservation du foncier agricole lors de l'octroi de permis aux investisseurs dans le cadre des projets d'expansion touristique.

La protection des gestionnaires par des textes de loi encourageant la libération de l'initiative devant les investisseurs, et le bannissement de la bureaucratie administrative.

Septièmement: Culture et Arts Le Président de la République a ordonné l'élaboration d'un texte de loi en vertu duquel le ministère de l'Intérieur et celui de la Culture établissent des critères en matière d'invitation d'artistes étrangers en Algérie, en vue de sauvegarder la référence culture nationale et les ressources financières du pays.

Huitièmement : Travaux publics Le Président de la République a fixé un délai de deux mois, au maximum, pour la prise de toutes les dispositions nécessaires au lancement effectif des travaux de réalisation du port stratégique d'El Hamdania à Cherchell.

Il a ordonné en outre :

La facilitation du trafic routier de et vers Alger à travers la révision des plan de circulation et le renforcement du réseau des rocades et échangeurs.

La mise en place un dispositif de veille pour éviter les pertes financières dues à la longue durée d'accostage des navires au niveau de nos ports. Avant la levée de la séance, le Conseil des ministres a approuvé des décisions individuelles portant désignations et fins de fonctions dans des postes supérieurs de l'Etat.


Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'