Match Algérie - Cameroun : Les dessous d'une annulation

Match Algérie - Cameroun : Les dessous d'une annulation
Contribution | 16 Novembre 2011 | 17:41

Les lions réunis à Marrakech (Maroc) pour la LG Cup n'ont pu aller en Algérie...

L’énigme Ribeiro

L’appétit des Lions indomptables est singulier tant il n’a jamais été assouvi par les instances dirigeantes du football et du sport au Cameroun. Invités à livrer un match amical contre les Verts de Vahid Halilhodzic, hier à Alger, les Camerounais, qui venaient de remporter la 17e LG Cup, ont fait faux bond. A cause d’une «prime de présence» que les camarades de Samuel Eto’o réclamaient depuis le début du stage de Marrakech, il y a une semaine.

Le Cameroun n’est pas à son premier contre-pied. Avec ce rendez-vous manqué contre l’Algérie, le Cameroun avait manqué à ses engagements en annulant cette année, et pour diverses raisons, ses matches contre la Chine (février), le Gabon (mars), le Salvador (août), et le Mexique (septembre). Mieux, la programmation, en Algérie, de ce 1er rendez-vous entre deux sélections éliminées sans gloire de la 28e phase finale de la CAN 2012, est le fruit de l’annulation du match Cameroun-Côte d’Ivoire. Une décision qui a été prise suite aux offres faites à la Fécafoot par le manageur FiFA, Alexandre Ribeiro.

L’agent portugais sollicité par Mohamed Iya, président de l’instance du football camerounais, avait, au lendemain du dernier match des éliminatoires de la CAN entre le Cameroun et l’île Maurice, annoncé aux médias locaux son nouveau plan. «La période la plus importante pour moi, c'est novembre parce qu'on a une semaine complète. Là, on trouve de bons matches. Je travaille pour 2012 et 2013.

Je peux vous garantir que le Cameroun aura de bons matches amicaux », avait-il dit au journal Cameroon Tribune. L’agent de match agréé par la FIFA, sous contrat avec la Fécafoot, a fait valoir la prime conséquente à engranger lors du tournoi de Marrakech (60 000 dollars pour le vainqueur) et la prime de présence pour le match amical face aux Algériens (dont le montant n’a pas été révélé), pour convaincre la partie camerounaise.

Présent au Maroc, Alexandre Ribeiro s’est montré impuissant, en tout cas peu convaincant, devant les exigences de Song, Kameni et Eto’o. La star de l’Anzhi Makhatchkala, qui a quitté le Palmeraie Golf Palace de Marrakech juste après la rencontre face au Maroc, était le premier à lâcher la bombe à la face des responsables de la délégation camerounaise présents au Maroc.

Iya affaibli

Dans une déclaration à la CRTV (Radio Télévision camerounaise), il avait dès vendredi dernier, jour du match Cameroun- Soudan (3-1), allumé la Fécafoot en révélant cette histoire de primes à allouer aux joueurs aussi bien pour le tournoi LG que pour le match d’Alger. D’ailleurs, aussitôt le tournoi fini, les joueurs montaient au créneau pour connaître la teneur du contrat signé par la Fécafoot avec Alexandre Ribeiro s’agissant du match de ce 15 novembre en Algérie.

L’agent portugais, qui a tenté de jouer le médiateur, a été tout simplement largué par les représentants des joueurs (Song, Makoun et Kameni). Ces derniers, qui avaient exigé d’abord de toucher la prime (1 million de francs CFA) avant de s’envoler vers Alger semblaient revenir à de meilleurs sentiments en fin d’après-midi de lundi. Mais, après une séance de décrassage effectuée dans une salle du complexe sportif de Marrakech, ils font savoir aux responsables de la Fécafoot qu’ils n’ont plus envie de jouer le match contre les Verts, encore moins de toucher ladite prime.

Ils rédigent un communiqué dans lequel ils expliquent les raisons de leur refus de se rendre à Alger. «Considérant l'absence de prime de présence, prime qui est une institution à chacun de leurs regroupements» et «considérant que le problème de paiement de la prime a été posé depuis une semaine et qu'aucune solution n'y a été apportée», les joueurs ont décidé de ne pas se déplacer à Alger pour rencontrer l’EN d’Algérie.

Informé, le président de la Fécafoot a tenté, vers 19h30, une dernière injonction. En vain. Pressé par son homologue algérien de connaître le nouveau planning, Mohamed Iya a appellé Mohamed Raouraoua pour lui annoncer, vers 21h, l’impossibilité d’honorer ses engagements. Le match Algérie-Cameroun est alors officiellement annulé.

Journalducameroun.com

Mots-clés :
Catégories : Sport La face B de l'info

Lire tous les articles de la face B de l'info