Traitement des dossiers de crédits bancaires : pas plus de 30 jours, exige le ministre des Finances

 Traitement des dossiers de crédits bancaires  : pas plus de 30 jours, exige le ministre des Finances
Par Amel Benabi | 20 Février 2021 | 14:28

Le ministre des Finance veut visiblement débureaucratiser les procédures d’octroi des crédits bancaires en agissant sur les délais infiniment lents et longs et sur l’accueil et l’orientation du public.

Dans cette note adressée aux présidents directeurs généraux des banques publiques, ces derniers sont instruits par le ministre  d'assurer le traitement des dossiers de crédit "en 30 jours maximum" à compter de l'introduction de la demande et "d'assurer la qualité de la communication et de l'information du client pour une bonne compréhension des procédures".

S'agissant du délai de traitement, le ministre appelle à l'instruction du dossier de crédit à travers une vérification formelle exhaustive lors de son dépôt, "ce qui évitera un allongement injustifié du délai de traitement, le plus souvent dû au manque de documents et de pièces constructives du dossier".

Il souligne ainsi la nécessité du raccourcissement du délai de traitement des dossiers de crédit, "qui ne doit pas dépasser 30 jours, depuis l'introduction de la demande de crédit jusqu'à la notification de la décision finale de la banque". Ce délai doit être porté à la connaissance de la clientèle qui pourra s'en prévaloir, instruit le ministère. 

"Dans le même temps, il est nécessaire d'inscrire les structures et les personnels chargés de la clientèle et de l'étude des dossiers de crédit dans une logique de performance et de productivité, afin que la fonction financement puisse connaitre les améliorations qualitatives indispensables, permettant un alignement rapidement de cette fonction sur les meilleures pratiques internationales en la matière", selon l'instruction.

D'une manière générale, et en raison de la position dominante des banques publiques sur le marché et des responsabilités qui en découlent, estime le département des Finances, chaque banque publique doit organiser et codifier ses processus de décision, en matière de traitement des dossiers de crédit et en assurer le respect.

« Le respect de ces processus et de ce délai constituent un des critères les plus importants déterminant la perception de la clientèle sur la qualité des services et la performance des banques publiques", affirme l'instruction.

Aussi, et s'agissant des conditions d'accueil et d'orientation de la clientèle, le ministre estime impératif d'accorder à ces aspects "hautement stratégiques" pour l'image de marque des banques, "toute l'importance dans le processus de la gestion quotidienne des  services ».

Ainsi, il est désormais exigé de chaque banque d'accorder le plus grand intérêt à l'accueil, en organisant, notamment, des espaces dédiés pour le confort des clients". 

Voir tous les articles de l'économie