Matière première bloquée au port d'Alger : L'ENIEM risque un nouvel arrêt de production

Matière première bloquée au port d'Alger : L'ENIEM risque un nouvel arrêt de production
Par Ameziane Athali | 24 Février 2021 | 14:49

L'entreprise nationale  de l'industrie de l'électroménager (ENIEM) risque un nouvel arrêt de production dans peu de jours faute de la rupture de la matière première, a alerté, mercredi, son directeur général, Mustapha Chaoui.

Il a appelé les plus hautes autorités du pays à venir à la rescousse de l'entreprise pour obtenir une dérogation qui lui permettra de récupérer la matière première bloquée au parc sous douane du port d'Alger depuis juillet 2020 après l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les importations dont son volet lié aux CKD.

Le premier responsable de l'ENIEM, qui interpellait le wali de Tizi Ouzou devant la presse en marge de la célébration du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l'union générale des travailleurs algériens (UGTA),  a rappelé que cette marchandise d'un montant de 400 millions de dinars a été importée avant la promulgation de la nouvelle loi et elle approvisionnera la production de l'entreprise pendant au moins les deux prochains mois (mars et avril) en attendant la mise en place d'un plan de relance et de redressement.

 

Voir tous les articles de l'économie