Tour d’Europe de football : un de chute pour Paris, rémission madrilène et ‘’massacre‘’ à la Citizens

 Tour d’Europe de football : un de chute pour Paris, rémission madrilène et ‘’massacre‘’ à la Citizens
Par Nourredine B | 10 Janvier 2019 | 11:47

La coupe dans sa version professionnelle était au rendez-vous, tard dans la soirée de mercredi, en Europe. Elle intéressait le challenge Ligue pour la France et l’Angleterre et la ‘’Copa’’ en Espagne.

Dans l’Hexagone, l’heure est à la sensation la plus forte avec la première défaite de la dream team parisienne du PSG de la saison, et également la première depuis six ans en quarts de finale de la coupe de la Ligue. L’exploit de l’année est signé par la lanterne rouge et relégable en puissance de la L1, En Avant Guincamp.

Les trente- six points d’écart, excusez du peu, qui séparent au tableau de classement les deux antagonistes du jour, n’ont pas empêché Jocelyn Gourvennec et ses hommes de ravir, dans une grande première, la vedette aux Neymar, Mbappé et autre Cavani et Di maria, giflés au Parc des Princes même (1-2) et privés, ainsi d’accéder aux demies.

Que la rencontre ait été dominée, dans l’absolu par les Parisiens, où seul Neymar, buteur, aura brillé, et surtout marquée par trois penalties, dont un raté, en faveur d’EAG, voilà qui interpelle fortement Thomas Tuchel, supplanté, tactiquement, à son tour par Gourvennec.

Le fait s’annonce d’autant plus inquiétant qu’une telle défaillance intervienne à trois semaines du choc contre Manchester United en huitième de finale de la Champions’ League.

A noter que les demies finales seront animées par Monaco, Bordeaux, Starsbourg et Guincmap, donc.

L’autre saillie de la soirée est à mettre à l’actif de Manchester City, implacable bourreau de Burton Albio, pensionnaire certes de la troisième division anglaise mais un habitué des caps avancé dans l’épreuve.

Dans un Etihad Stadium (https://www.emirates-stadium.com/) plus exigeant que jamais, les hommes de Pep Guardiola ont carrément roulé sur le corps d’un adversaire qui n’aura donné au change que durant quelques moments en première période.

A partir de là, les camarades de Mahrez (Photo), auteur de deux passes décisives et le but ultime du carton (9-0) se sont attelés à ’’cacher le ballon’’ à leurs hôtes, faisant une véritable démonstration offensive où le brésilien Gabriel  Jesus  a eu la part belle avec un quadruplé (30e, 34e, 57e, 65e) et Oleksandr Zinchenko de signer un but d’anthologie (37e).

Enfin, en huitièmes de finales de la Copa d’el Rey, un Real Madrid moribond jusque-là semble avoir entamé sa rémission en disposant de Leganes (3-0), en match aller.

Mais vu de près, ce succès, capital pour les Merengues, aura été très ardu à asseoir, notamment en première mi- temps, pendant laquelle les banlieusards pouvaient tuer le match sur au moins trois grosses occasions de but.

Du bon Benzema et un Vinicius hyper actif ainsi qu’un abattage hors du commun du jeune latéral Alvaro Odriozola, ont permis à Solari de retrouver quelque peu ses esprits. Pour combien de temps ? Le prochain choc face au Seville, en Liga, y répondra.

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'