Salon du livre d'Alger: "Le Salon n'a ni les moyens ni le pouvoir de censurer"

Salon du livre d'Alger: "Le Salon n'a ni les moyens ni le pouvoir de censurer"
Par Lila Ghali | 19 Septembre 2011 | 15:41

Revenant sur ses déclarations au cours desquelles il avait affirmé que 400 livres ont été interdits d'exposition, le commissaire du Salon international du livre d'Alger (Sila), Smaïn Ameziane, a tenu à apporter des précisions en indiquant aujourd'hui lundi que le salon "n'est pas habilité" à interdire tel ou tel titre, précisant que cette mission revenait à une commission nationale de lecture composée de représentants de plusieurs départements ministériels. Le salon n'a, d'ailleurs, ni les moyens ni le pouvoir de censurer", a t-il encore ajouté.

Cette commission , à l'instar de tous les pays arabes et autres, est chargée d'émettre des réserves sur des titres qu'elle juge "attentatoires aux principes et aux valeurs de la nation, à l'histoire de l'Algérie, à l'islam ou qu'ils font l'apologie du terrorisme" a précisé le même responsable.

Revenant au déroulement du Sila2011 intitulé "le livre qui délivre", l'orateur a relevé que la priorité a été donnée cette année aux livres scientifiques et techniques qui intéressent la population estudiantine, sans pour autant négliger les livres littéraires, a-t-il souligné. Il a rappelé que le Liban sera l'invité d'honneur de cette édition qui verra la participation de 521 éditeurs, dont 145 algériens, répartis sur 400 stands. La Russie et l'Ukraine seront présentes pour la première fois, a-t-il ajouté. M. Amziane a fait savoir que 4.000 m2 supplémentaires ont été rajoutés à la superficie initiale du Sila pour accueillir davantage de maisons d'édition. Par ailleurs, le conférencier a indiqué que la 15ème édition du salon (Sila2010) a enregistré 1.200.000 visiteurs avec un pic de 190.000 visiteurs au dernier jour.

Mots-clés :
Catégories : Actualité Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'