Cyber attaque massive de 30.000 Algériens contre la page Facebook d'Al Jazeera

Cyber attaque massive de 30.000 Algériens contre la page Facebook d'Al Jazeera
Par Khidr Ali | 04 Septembre 2011 | 11:33

Jeudi à 21 heures, la page Facebook de la chaîne de télévision Qatarie Al Jazeera a subi une Cyber attaque massive d'internautes Algériens qui reprochent à ce média son parti pris flagrant pour l'Otan, le CNT et surtout ses encouragements au terrorisme Algérien. La page d' Al jazeera  a reçu en moins d'une heure quelques 30.000 posts, soit 10 commentaires à la seconde qui l'ont complètement explosée. Le signal de cette attaque éclair a été donné par une page Facebook intitulée “Dont touch my bled akhtouna ya arab” (ne touche pas mon pays, laissez-nous les Arabes).

Cette attaque massive, qui n'a pas eu son pareil depuis que Facebook existe, avait un seul mot d'ordre "Défendre l'Algérie" contre l'agression que subit notre pays de la part de la chaine Qatarie qui manipule et désinforme pour salir l'Algérie. «Zenga, Zenga. Dar  Bdar Fi Al Jazeera Nchaâlou Nar ( Rue après rue, maison après maison dans Al Jazeera on va allumer le feu), "viva Algérie", "Tahya Al Jazair" sont les slogans qui reviennent le plus souvent.

L'intervention de l'Otan en Libye, le rôle du Qatar dans cette agression et cette immixtion dans les affaires internes de ce pays voisin sont fustigés d'une manière véhémente par les internautes Algériens.

Al Jazeera a riposté immédiatement en créant de faux profils d'Algériens avec à la place des photos des drapeaux de notre pays pour faire accroire que le pays est divisé quant au soutien à cette "chaîne de la propagande". La couleuvre était trop grosse à avaler, car ces pseudos Algériens n'arrêtaient  pas de de balancer des mots injurieux sur l'Algérie. Jamais Algérien ne ferait une chose pareille. L'amour de la patrie est toujours passé avant tout pour paraphraser le regretté Mohamed Boudiaf.

La réaction d'Al Jazeera ne s'est pas fait attendre. Passé l'effet de surprise, elle a publié un communiqué sur sa page où on peut lire  "Nous informons nos fidèles membres que la page Al Jazeera est visée par des campagnes intermittentes organisées par certaines parties qui ont posté des milliers de commentaires abusifs et des spams. Nous vous demandons d'excuser ce contre-temps et l'atteinte morale causée par certains commentaires".

Ce communiqué au lieu de calmer les choses comme l'espérait Al Jazeera, a au contraire produit l'effet inverse puisque la page Facebook d'Al Jazeera a été de nouveau submergée de milliers de commentaires qui revendiquaient la paternité de l'attaque avec comme principale motivation "défendre l'Algérie".

Les responsables de la page d'Al Jazeera ont alors bloqué toute consultation de leur page à tout intervenant ayant une adresse IP Algérienne.

Notons enfin que les initiateurs de cette massive Cyber attaque en ont programmé une autre pour le 06 septembre à 22h (heure algérienne) sauf que cette fois-ci elle touchera le site d’Al-Jazeera.

Par ailleurs, le journal Ennahar a publié dans son édition d'hier des documents, révélés par WikiLeaks, attestant que la chaîne Qatarie n'obéit pas qu'à des critères professionnels. Ces documents montrent, en effet, des échanges entre des responsables d'Al Jazeera et des agents de la CIA . La chaîne aurait même monnayé les communiqués d'Al Qaîda dont la teneur n'était communiquée à l'écran qu'une fois consultée par la centrale d'espionnage Américaine. Selon ces révélations, c'est Djaâfar Abbas Ahmed qui serait délégué pour entrer en contact avec la CIA afin de mener à bon port cette collaboration.

 

 

.

 

Mots-clés :
Catégories : Actualité Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'