Covid-19 : l’Algérie une destination «sûre» pour les pays européens

 Covid-19 : l’Algérie une destination «sûre» pour les pays européens
Par Hakim Megati | 15 Juillet 2020 | 13:55

Malgré la nette remontée du nombre de contamination à la  COVID-19 ces derniers jours, battant même les records depuis l’apparition du virus, la majorité des pays européens a estimé que l’Algérie reste un «pays sûr» pour les voyages de leurs ressortissants.

En effet, lors de l’examen mardi par la réunion des diplomates de l’opportunité de retirer l’Algérie et le  Maroc de la liste des pays «sûrs », qui a été entre autres proposé par la France, selon l’agence Reuters,  la plupart des pays de l’UE se sont opposés, estimant que les chiffres demeurent «relativement faibles».

La France, principal partisan de l’exclusion de l’Algérie de la liste, a déclaré, selon Reuters qu’elle adopterait des mesures nationales pour exclure l’Algérie» de la liste des pays autorisés à entrer en France.

Autrement dit, pour Paris, l’Algérie reste un pays à risque compte tenu de l’augmentation du nombre de personnes infectées par la COVID-19.

Mais à l’échelle européenne, les deux pays d’Afrique du Nord devraient rester pour l’instant sur la liste sûre qui subit par ailleurs une mise à jour régulière.

L’Union européenne a décidé de retirer la Serbie et le Monténégro de la liste des pays sûrs, et n’a même pas discuté de l’inclusion des États-Unis étant donné la forte augmentation des cas de coronavirus.

Notons que les treize pays figurant dans la liste des pays sûrs de l’Union européenne sont : l’Algérie, l’Australie, le Canada, la Chine, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'