Al-Jazeera dénonce des menaces contre ses journalistes

Al-Jazeera dénonce des menaces contre ses journalistes
Par Lila Ghali | 10 Juillet 2011 | 14:21

La chaîne d'information en continu du Qatar Al-Jazeera a dénoncé une campagne d'intimidation contre ses journalistes, liée à sa couverture des soulèvements arabes, allant jusqu'à des "menaces contre leur intégrité physique", dans un communiqué. "Certains présentateurs et présentatrices d'Al-Jazeera font l'objet d'une campagne de menaces touchant à leur vie privée (...) et mettant dans certains cas en danger leur intégrité physique et celle des membres de leurs familles", écrit la chaîne dans son communiqué.

Cette campagne est destinée, affirme la chaîne, à "peser sur la couverture par Al-Jazeera des révolutions et de la protestation dans plusieurs pays arabes". La chaîne affirme avoir identifié l'origine de ces menaces, sans la préciser et indique se préparer à engager des poursuites judiciaires contre leurs instigateurs. Des sources proches d'Al-Jazeera indiquent que ces menaces proviennent essentiellement de Syrie.

Al-Jazeera poursuit une couverture active en prenant le parti des révoltes arabes. Lors de la couverture de la révolte égyptienne, Al-Jazira avait été retirée du réseau du satellite égyptien Nilesat, avant la chute du régime de l'ancien président Hosni Moubarak le 11 février. En Libye, plusieurs équipes d'Al-Jazeera ont été arrêtées par les forces fidèles au dirigeant Mouammar Kadhafi.

Pour l'Algérie, El-Jazeera a essayé en janvier 2011, durant les émeutes liées à la vie chère, d'attiser le feu par des méthodes peu orthodoxes, à l'image de Ali Belhadj qui se croyait revenir à 1988 en tentant de récupérer la révolte des jeunes.

El-Jazeera, est par contre prise en défaut lorsqu'elle fait profil bas sur les évènements de Bahrein et l'intervention armée extérieure des pays du Golfe. Tout comme, elle ne fait nulle mention de la révolte des femmes saoudiennes ni des problèmes au Koweit ni aux Emirats-Arabes-Unis.

Son parti pris flagrant pour la nébuleuse islamiste, et pour ce qui nous concerne de l'Aqmi, a fait de cette chaine, un porte voix des terroristes islamistes ce qui la rend suspecte quant à ses motivations.

Mots-clés :
Catégories : Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'