Air Algérie : Tous les vols programmés pour vendredi seront assurés

Air Algérie : Tous les vols programmés pour vendredi seront assurés
Par Abbès Zineb | 15 Juillet 2011 | 09:17

Tous les vols programmés pour vendredi seront assurés, a-t-on appris tard dans la soirée du jeudi auprès d'Air Algérie. "Tous les vols programmés pour la journée de vendredi seront totalement assurés", a indiqué  le directeur des opérations au sol de l'aérogare d'Alger, M. Toubal Seghir Réda.

Cette reprise des vols intervient suite aux négociations entre le syndicat du personnel naviguant commercial (PNC) et la direction d'Air Algérie. Presque 900 travailleurs appartenant au PNC de la compagnie nationale Air Algérie ont entamé, le 11 juillet, une grève pour des revendications salariales. Le personnel navigant commercial en grève comprend les stewards, les hôtesses de l'air et les chefs de cabine, à l'exception des pilotes relevant du personnel navigant technique. Les protestataires réclament notamment un statut de personnel navigant spécifique à l'instar des pilotes .

En ayant le même statut que les pilotes, ça  accroîtrait leurs revenus avec un système de calcul des heures supplémentaires et de celles passées à l'étranger en sus de la revendication d'une augmentation de 106% de leurs salaires.

Auparavant, le PDG d'Air Algérie Mohamed Salah Boultif s'était déclaré "ouvert au dialogue" à condition que le personnel reprenne le travail, tout en regrettant que des discussions  n'aient rien donné. Les contestataires "maintiennent leur position initiale des 106%" d'augmentation, alors que la direction ne leur propose que 20%, eu égard à la situation financière de la compagnie" a t-il précisé.

Dès le déclenchement de cette grève, la compagnie a installé une cellule de crise au centre de coordination des opérations au niveau de l'aéroport international Houari Boumediene, pour faire face à la situation. Par ailleurs, Air Algérie a eu recours "aux compagnies étrangères pour transporter ses passagers sans conditions, avec acceptation de la levée des pénalités tarifaires".

Une "location d'appareils avec équipage complet auprès de compagnies de frètement" a été également décidée par la compagnie qui a donné "des instructions à ses escales à l'étranger pour la prise en charge des passagers" Jeudi matin, le gouvernement a appelé à "l'ouverture d'un dialogue avec les travailleurs dans le cadre du respect strict de la loi", estimant qu"il n'y a pas lieu de prendre l'Etat et les citoyens comme otages".

Mots-clés :
Catégories : Actualité Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'