Mali: les autorités de transition veulent booster l’Accord d’Alger

 Mali: les autorités de transition veulent booster l’Accord d’Alger
Par Nourredine B | 17 Novembre 2020 | 19:55

L'Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger (APR), reste «l'une des principales priorités des autorités de transition maliennes», a affirmé le Premier ministre malien, Chef du Gouvernement, Moctar Ouane, à l'occasion de la tenue de la 41 session ordinaire du Comité de suivi de l'Accord de paix d'Alger (CSA), au siège de la MINUSMA à Bamako.

«La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger (APR) figure en bonne place dans la Feuille de route de la transition adoptée à l’issue des concertations nationales des 10, 11 et 12 septembre 2020 et elle demeurera une priorité pendant la transition», a encore soutenu Moctar Ouane à l'occasion de la 41 session ordinaire du Comité de suivi de l'Accord de paix d'Alger, au siège de la MINUSMA à Bamako, ajoutant que cette session était «très importante», expliquant qu’elle marquait  « la reprise des travaux du CSA après plusieurs mois de suspension dus en grande partie au contexte socio politique agité", a-t- il fait savoir.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères algérien, Sabri Boukadoum (Photo- DR), qui participait à cette session ordinaire du CSA a eu à  réitérer «l’engagement de l’Algérie aux cotés des Maliens en vue de mettre en œuvre l’accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger», suggérant aussi  l’élaboration d'une nouvelle feuille de route adaptée aux objectifs de l’accord et à la Transition.

Boukadoum a eu , également, à rappeler tout l’intérêt que le Président de la Républque, Abdelamdjid Tebboune, attachait «à l'application intégrale de l'Accord en tant que seule voie à même de permettre au Mali de préserver durablement sa stabilité et de relever les défis multiples auxquels il fait face», a souligné le chef de la diplomatie algérienne, mettant en avant, dans la même veine, que  «l’Algérie qui a déployé d’importants efforts pour la stabilisation du Mali à travers la conclusion de l'Accord, et pour la préservation de la stabilité de ce pays frère durant les derniers mois, s'est engagée à apporter son accompagnement à la Transition en cours».

Voir tous les articles de la catégorie 'International'