La RASD au coup pour coup dans son conflit avec le Maroc : la République sahraouie décrétée «zone de guerre ouverte, prohibée à toute activité»

La RASD au coup pour coup dans son conflit avec le Maroc : la République sahraouie décrétée «zone de guerre ouverte, prohibée à toute activité»
Par Moumène Belakram | 18 Novembre 2020 | 21:17

Le gouvernement sahraoui a adressé, mercredi, un message urgent à l’ensemble des pays et aux autorités publiques et privées de s’abstenir de mener tous types d’activités sur le territoire sahraoui actuellement en situation de guerre ouverte, a indiqué dans un communiqué le ministère de l’Information de la République sahraouie.

 «La République sahraouie annonce être en situation de défense après l’agression perpétrée sur son sol par les forces d'occupation marocaines le 13 novembre dernier à El-Guerguerat, et la sortie des forces de leur emplacement en violation flagrante des accords militaires ratifiés avec l’ONU », écrit  le communiqué, répercuté par l’agence locale SPS.

Il poursuit que «Le régime marocain reconnait avoir allumé la mèche de la guerre qu’il a imposée au peuple sahraoui en transformant "l’ensemble du territoire de la République sahraouie, air, mer et terre, en zone de guerre où se poursuivent les affrontements militaires entre l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) et l’armée de l’occupation marocaine».

Et de noter  qu’ «à la lumière des conditions de cette guerre violente imposée à notre peuple, la République sahraouie demeure attachée aux principes du droit humanitaire international ainsi qu’au droit légitime de notre peuple à la riposte », concluant que dans ce sens,  «la République sahraouie continuera à interagir sérieusement avec les efforts internationaux et africains visant à résoudre la crise par les moyens pacifiques dans le cadre du respect total du droit constant et inaliénable du peuple sahraoui à l’indépendance».

Voir tous les articles de la catégorie 'International'