Indiscrétions

Signal et Telegram profitent des nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp

Par Rédaction | 14 Janvier 2021 | 15:53

Depuis quelques jours, Signal et Telegram, qui sont des messageries sécurisées, enregistrent une forte augmentation du nombre de leurs utilisateurs.

En effet, depuis La mise en place de nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp, cette messagerie avait annoncé le 7 janvier 2021, qu’elle partagerait les données des utilisateurs avec sa maison mère, Facebook, ainsi qu'avec Instagram et Messenger, à compter du 8 février 2021, des millions d'abonnés se ruent sur ses concurrentes Signal et Telegram.

Telegram fait état de 25 millions de nouveaux utilisateurs en 72 heures et atteint un total de plus de 500 millions d'utilisateurs actifs. selon les chiffres communiqués par cette messagerie, 38% des nouveaux venus viennent d'Asie, 27% d'Europe, 21% d'Amérique latine et 8% du Moyen-Orient et du Maghreb.

Plusieurs célébrités dont Elon Musk, Edward Snowden et Jack Dorsey ont appelé à abandonner WhatsApp pour un autre service de messagerie et notamment Signal qui s'est rapidement retrouvé débordé par un afflux de nouveaux utilisateurs, au point où Signal précisait dans un tweet, « nous continuons à battre des records de trafic et à augmenter la capacité, alors que de plus en plus de gens se rendent compte à quel point ils n'aiment pas les récentes conditions de Facebook. Si vous n'avez pas pu créer un groupe récemment, veuillez réessayer. De nouveaux serveurs sont prêts à vous servir ». 

Cette hausse rapide des inscrits a eu un effet immédiat sur la popularité du service au sein de l’AppStore et de Google Pay en prenant la tête du classement du téléchargement des applications.

En effet, Signal se positionne manifestement plus fortement comme une alternative à WhatsApp.

A compter du 8 février 2021, WhatsApp met à jour les termes de son service ainsi que ses règles relatives à la vie privée, et les utilisateurs qui ne les accepteraient pas se retrouveraient tout simplement dans l'incapacité d'utiliser l'application. 

WhatsApp précise quelles sont les données qui seront partagées : votre numéro de téléphone, vos données de transactions, des informations sur vos interactions ou encore votre adresse IP.

« Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d’enregistrement de votre compte (comme votre numéro de téléphone), les données de transactions, des informations liées à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d’autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos services, les informations sur votre appareil mobile, votre adresse IP, et peuvent inclure d’autres informations identifiées dans la section de la Politique de confidentialité titrée « Informations que nous recueillons », ou obtenues après vous en avoir averti(e) ou sur la base de votre consentement » indique WhatsApp.

Voir toutes les indiscrétions →