Indiscrétions

Messahel présente l'expérience de la réconciliation nationale sous l’ovation des membres du Collège royal de Défense du Danemark

Par Rédaction | 12 Janvier 2019 | 20:50

Dans sa conférence  donnée jeudi dernier,  au Collège royal de Défense du Danemark, le ministre des affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a retenu l'attention des membres de cette prestigieuse institution, en soulignant notamment que «la politique de réconciliation nationale, prônée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika et mise en œuvre sous sa conduite, avec le soutien massif, par voie référendaire, de tout le peuple algérien, sacralise la vie humaine et la place au-dessus de toute autre considération».

L'expérience algérienne reste, en effet, un cas d'école, puisqu'elle demeure le seul grand exemple de victoire totale contre le terrorisme, avec en prime un renforcement du sentiment national.

Sous l'ovation des participants, le ministre s'est efforcé de démontrer comment cette stabilité,  dont jouit l’Algérie,  malgré les multiples défis sécuritaires qui marquent la région,  lui a valu son classement, en 2017, au septième rang des pays les plus sûrs au monde par l’institut Gallup de Washington.

Et d'ajouter  que ce résultat est l’aboutissement d’une vision de paix, de réconciliation, de dialogue et de développement à long terme, préconisée par le Président Abdelaziz Bouteflika, dès son élection à la magistrature suprême en 1999, et traduite dans les faits par des politiques, de stratégies et de programmes dans les différents domaines.

Voir toutes les indiscrétions →