Assassinat d’Hervé Gourdel : la peine capitale pour le principal accusé et ses acolytes

Par Moumène Belakram | 20 Février 2021 | 15:29

Le tribunal de Dar el-Beïda (Alger), a condamné, samedi, le principal accusé dans l’assassinat, en 2014 à Tizi- Ouzou, de l’alpiniste français, Hervé Gourdel,  à la peine capitale.

Répondant aux chefs d’accusation de kidnapping, suivi de torture et homicide volontaire par décapitation, le groupe terroriste, a vu ses sept autres membres  écoper, par contumace, à la même peine alors  six autres prévenus, les accompagnateurs de Gourdel, poursuivis pour non-dénonciation de crime et hébergement, sans autorisation, d’un touriste étranger, et ont été acquittés par le tribunal.

Il est à rappeler que le touriste français s’était rendu, le 21 septembre 2014, sur le mont du Djurdjura pour s’adonner à l’alpinisme. Il  été enlevé par un groupe terroriste dans les parages d’Aït-Ouabane, à Akbil (Tizi Ouzou).

Son corps, décapité, a été retrouvé en janvier 2015.