Réunion du Haut conseil de sécurité: des organisations non légales accusées de se livrer à "des actions dangereuses" (Vidéo)

Par Nabil Semyane | 06 Avril 2021 | 17:41

La réunion du Haut  conseil de sécurité, présidée mardi  par le président Tebboune, consacrée à la situation politique et sécuritaire du pays, a été l'occasion pour cette instance de pointer des "dérives  dangereuses" et des "provocations" de  de la part d'organisations non légales" selon un communiqué.

Ces actions dangereuses sont le fait "de milieux séparatistes" et d'"organisations dont les référents sont proches du terrorisme",  ajoute la même source, qui précise que ces organisations "profitent des marches hebdomadaires pour tenter de perturber le processus démocratique et les réformes économiques engagées par le pays".

Le président Tebboune, tout en affirmant que 'l'Etat sera intransigeant", demande "de mettre un terme aux agissements des ces organisations, dont l'activité n'a aucune relation avec la pratique démocratique. Il ordonne aussi au Haut Conseil de sécurité "l'application ferme de la loi pour mettre un terme à ces activités sans précédents et non innocentes".

Le Haut Conseil de sécurité a également porté sur les prochaines élections législatives, le président Tebboune saluant les efforts des institutions en charge de la préparation de cette échéance en leur recommandant de mettre en place toutes les conditions pour la réussite du rendez-vous du 12 juin.