Middle East Monitor: la stratégie contre le terrorisme a fait ses preuves en Algérie, qui n’a pas été la cible d’attaques terroristes majeures en 2018

Middle East Monitor: la stratégie contre le terrorisme a fait ses preuves en Algérie, qui n’a pas été la cible d’attaques terroristes majeures en 2018
Par Boudjemaâ Selimia (Londres) | 12 Janvier 2019 | 21:40

Après les grandes efforts consenties par des autorités Algériennes en vue de sécuriser le pays, en s’attaquant  avec détermination à la menace terroriste, L’Algérie, durant toute l’année 2018, et pour la première fois depuis plus de trois décennies,  n’a pas enregistré des attaques terroristes majeures, souligne le site news Britanniques, spécialisé dans les questions du Moyen-Orient.

MEM qui cite un rapport préparé par l’agence Turque Andalou, précise dans la foulée que la dernière attaque terroriste relativement grave qui a ébranlée  le pays remonte au mois d’Août 2017, où un terroriste s’est fait exploser à proximité d’un commissariat de police, dans ville de Tiaret, à 300 kilomètre au sud ouest de la capitale Alger.

Il est effectivement juste d’estimer que la stratégie de lutte contre les résidus du terrorisme mise en place par l’équipe aux commandes à Alger, à réussi à réduire presque à néant les activités des groupes Djihadistes, à travers les quatre coins pays, au point où en 16 mois le pays n’a enregistré aucune attaque terroriste grave.  A à l'exception d’accrochages souvent insignifiants dans les zones montagneuses entre des détachements de l’armée Algériennes et des groupes terroristes affiliés aux factions Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

Cela dit, l’expérience Algérienne dans la lutte contre le terrorisme, et la radicalisation constitue aujourd’hui une référence dans le monde.  La capitale Alger ne cesse d’abriter des rencontres de haut niveau consacré à la problématique de la menace terroriste. Un phénomène d’une portée mondiale, précise en substance MEM, tout en relevant que le pays a abrité il y a quelques semaines une rencontre internationale, à laquelle ont été conviés  plus d’une centaine d’experts de renommée mondiale dans les questions sécuritaires.

La rencontre à permit une meilleure appréciation de la fragilité de la situation sécuritaire dans la région du Sahel et l’Afrique de l’Ouest, les participants à ce forum se sont imprégnés de l’expérience Algérienne de lutte contre le terrorisme, la problématique du financement de ce fléau, et la question du retour des terroristes qui fuient les zones de conflits, après la défaite de Daech en Syrie et en Irak, pour se retrancher dans la zone du Sahel notamment en Libye, pays frontalier avec l’Algérie, conclut le site News Middle East Monitor.

Voir toutes les actualités